Catégorie : Conseils Van Life

Mercredi 18 Août 2021

Le top 6 des galères que l'on peut rencontrer en road trip en van

Il ne faut pas croire que voyager en van est un long fleuve tranquille même si le paysage peut s’y apparenter. Il arrive souvent de se laisser surprendre par des situations qu’évidemment nous n’avions pas anticipé. Nous vous offrons dans cet article un florilège des galères les plus courantes lorsque l’on voyage en van aménagé. Mais rassurez-vous, les plus grosses galères de voyage deviennent toujours les meilleures anecdotes à raconter à ses proches ! 

1.    LE PROBLÈME MÉCANIQUE OU LA CREVAISON
Aïe ! Votre van broute, une fumée se dégage de sous le capot ou mieux vous sentez que vous avez crevé un pneu : autant de problèmes que vous pourrez un jour rencontrer en multipliant les kilomètres au volant de votre van aménagé. L’expérience fait grandir et il faut souvent une première fois pour se familiariser avec les aléas de la mécanique. Sachez par ailleurs, que lorsque vous louez un van, vous pouvez souscrire à des formules d’accompagnement  comme chez Woody Van. Dans le cas ou vous partez avec votre propre véhicule, vous pouvez faire appel à votre assurance pour un recours au dépannage et à l'assistance.

 

2.    LA MÉTÉO
Maintenant, imaginez un problème mécanique ou une crevaison sous une pluie battante avec pas plus de 5°C dehors ! La météo est à la fois la meilleure alliée du vanlifer quand il fait beau pour profiter de la vie en pleine air et à la fois la pire ennemie lorsque qu’il fait froid, qu’il pleut et que vous avez pour seule maison un van aménagé de 6m2. Heureusement, de nombreux vans à la location sont aujourd’hui équipés du chauffage comme c’est le cas pour les vans Woody Van. Découvrez l’offre ici

 

3.    L’ÉPUISEMENT DES RÉSERVES AU BEAU MILIEU DE NULLE PART
La vie en van aménagé demande une certaine autonomie en eau, en énergie et en nourriture jusqu’au prochain point de ravitaillement. Il faut sans cesse surveiller ses réserves alimentaires mais aussi les quantités d’eau et de gaz restantes pour éviter la pénurie au beau milieu de la nature. Méfiez-vous, ça arrive même aux meilleurs ! 

 

4.    LA TOURISTA À BORD
Le petit coup de froid ou le repas que l’on digère mal et c’est la cata d’autant plus si vous voyagez accompagné ! Voyager en van c’est aussi ça, accepter de vivre l’inconfort et se contenter de dame nature plutôt que de ses toilettes à la maison. Et si l’envie vous prend en pleine nuit, pensez en amont de votre road trip à emporter avec vous une lampe frontale, ça peut vous être très utile ! Vous verrez le voyage en van permet de gagner en proximité avec votre conjoint ou vos amis, souvenirs mémorables garantis ! 


5.    L’ITINÉRAIRE MAL PRÉPARÉ
Se perdre pour mieux se retrouver… Oui, mais parfois ça ne coûte pas plus cher de mieux préparer son itinéraire lorsque l’on voyage en van vers des contrées inconnues. À la vue de la proximité que vous pouvez avoir avec vos compagnons de route, mieux vaut éviter l’engueulade facile ! Et puis, s’embourber dans un chemin parce qu’on pensait qu’il était praticable n’est tout de même pas la situation de rêve même en aimant très fort l’aventure ! Chez Woody Van, nous vous proposons de créer vos road book sur mesure pour vous accompagner au mieux dans votre road trip. 

 

6.    LE LIEU À TROUVER POUR PASSER LA NUIT
La vanlife est devenue un vrai phénomène de société et il arrive souvent que les spots autorisés pour passer la nuit soient encombrés. Pensez toujours à télécharger sur votre téléphone l’application park4night  pour vous aider à trouver un coin sympa où passer la nuit avec votre van aménagé ou votre fourgon aménagé. Un conseil, pensez toujours à trouver votre point d’encrage avant la nuit tombée et oubliez le camping sauvage dans les espaces préservés ! 

 

VOICI UN ARTICLE QUI POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :
•    15 équipements indispensables à prévoir pour un road trip en van  ​​​​​​
•    Les applications utiles pour votre road trip en van

Voir tous les articles